BIOGRAPHIE

Véritable caméléon musical, le bassiste et compositeur tunisien s’exprime à travers un jazz voyageur dont la démarche n’est pas sans rappeler celle de Richard Bona, Marcus Miller ou Ibrahim Maalouf.

 

Issu d’une famille syndicaliste et féministe, il sait ce qu’est le combat politique. Il est l’un des précurseurs de la scène alternative contestataire qui a émergé au moment de la Révolution du Jasmin.

Slim Abida est à l’origine de plusieurs projets musicaux tunisiens majeurs : il a créé Melmoth, premier groupe de metal tunisien, contribué au lancement de Goultrah Sound System et de Barbaroots, fusion de gnawi, dub et reggae et il est le fondateur de Jazz Oil, groupe de jazz-world.

 

Il a collaboré avec de nombreux artistes de renommée internationale tels que Naïssam Jalal, Amine Bouhafa, Badiaa Bouhrizi, Sabry Mosbah ou Haydar Hamdi.

 

En 2016, il a sorti l’album Lamma avec son groupe Jazz Oil. En 2020, il s’est illustré dans Fréquences Basses, son premier album solo. Actuellement, il travaille à un deuxième album solo, Asymétrie, qui sortira en janvier 2022 et il compose un deuxième album avec Jazz Oil.